Journée à sillonner les zones industrielles autour de Fort De France, de Petit-Bourg et du Lamentin, de casse en casse et de garage en garage pour se renseigner sur les tarifs et délai de réparation. C’est qu’on préfère autant que possible éviter de se faire sucrer la caution pour la voiture louée ! On finit par trouver une vitre qui correspond à notre fameux modèle de 106 quatre portes année 2000 à 35euros. C’était compliqué ! Les garagistes nous envoient balader : il faut faire de la tôlerie, ils n’ont pas le temps pour ça par rapport à notre délai (on est à trois jours de notre départ), ça nous coûterait trop cher de toute manière, et s’il ne font pas la tôlerie en plus de la pause de la vitre c’est pas garantie que la vitre fonctionne comme il faut (donc frais de réparation pour rien + caution sucrée assuré) !! On nous refile des adresses, et de garages en garages (de plus en plus petits), de conseils en conseils, on finit à la zone artisanale de Fort de France, dans le quartier des garages mafieuses et magouilleuses. On hésite un peu, mais on n’a pas le choix (point de vue timing et prix). En plus, l’expérience d’un papa bricoleur démontre bien qu’on n’a pas forcément besoin d’aller dans des grands garages qui coûtent la peau des fesses pour avoir une voiture nickelle ! En quelques coups de marteau (sic !), Fladin nous répare la casse et nous pause la vitre pour seulement 30 euros. Ouf, on ne voit presque plus rien (juste au niveau de la tôlerie réparée, un peu de froissure et de la peinture écaillée)  ! Reste à savoir si on va quand même pouvoir récupérer notre caution…